Auto-entrepreneur : du salariat à la prestation de services



Dans une interview accordée à Jean-Baptiste Chastand, journaliste au Monde.fr, publiée sur son blog, Hervé Novelli dresse un bilan du régime de l’auto-entrepreneur depuis son lancement début 2009 et répond aux attaques et critiques dont est victime ce nouveau régime.

Selon lui, le succès rencontré par l’auto-entrepreneuriat montre qu’une voie est ouverte qui permettra de passer du salariat qui reste la norme aujourd’hui au contrat de services, une nouvelle façon d’envisager le travail plus souple et plus réactive.

Reste que des sujets d’inquiétude et des questions ont fait leur apparition qui interpellent et qui peuvent fragiliser le tout jeune régime de l’auto-entrepreneur :

  • Salariat déguisé
    De nombreux cas de salariés poussés par leurs employeurs à devenir auto-entrepreneurs sont déjà répertoriés
  • Formation obligatoire à la création d’entreprise
    Certains se lancent sans aucune notion de la gestion de leur entreprise avec des mauvaises surprises à la clé.
  • Accusation de concurrence déloyale par certains secteurs d’activité
    Certains auto-entrepreneurs sont accusés de concurrence déloyale notamment dans le bâtiment du fait d’avantages sur les taxes et les charges sociales.
  • Impact réel du nouveau régime sur l’ensemble de l’activité économique
    Un audit indépendant va être lancé afin de faire un bilan exhaustif qui aura pour objectif de mesurer si le régime de l’auto-entrepreneur génère un surcroit d’activité et procure un pouvoir d’achat supplémentaire.

Retrouvez l’interview complète publiée sur le blog Profession : auto-entrepreneur en cliquant ici.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks




4 commentaires
  1. alexandre FLORENTIN

    Bonjour j’ai quelques doutes pour devenir auto entrepreneur,je ne suis agée que de 22 ans.
    Mon métier est le suivant je suis tailleur de pierre,dans le secteur d’activiter de la restaurations de monuments historiques.

    Beaucoup de personnes veullent me soliciter pour réaliser des projet de réabilitations de jardin, de réparations de sculpture ou encore de restauration de le facade de maison.

    Quel serrai mes avantages à crée mon auto entreprise sachant que je suis un compagnion du tour de france et de se faite le voyage fait partis intégnante de ma vie ?

    Quelle aide de l’état sont à ma disposition pour pourvoir crée une structure solide fasse au marcher de la taille de pierre en france?

    Y as t’il un plafon à respecter par ans?

    Mon but premier est de continuer à travailler pour des grosses structures de rénovations de monuments historiques en partenariat avec l’état.
    Si je crée mon auto entreprise que se paserat’il vit a vis de ces sociéters?

    Cela va t’il changer mes contrats CDI ou CDD ou intérimaire?

    Merci de votre patience par rapport a mes questions et j’esper que vous pourez maider vis a vis de mes craintes par rapport a un tel projet

    Mes salutations distinguer

    MR FLORENTIN

    • @alexandre : actuellement en tant que compagnon sous quel statut travaillez-vous vis à vis de vos clients ? Artisan indépendant ou bien en tant que salarié (vous parlez de CDD, CDI) ? Sachant cela, je pourrai sans doute mieux vous répondre. Ce que je peux dire pour le moment est que si vous devenez auto-entrepreneur, vous n’exercerez plus en tant que salarié mais vous facturerez au contraire des prestations de services sur lesquelles vous allez payer des impôts (taux applicable de 1,7% pour l’impôt pour faire simple) et des cotisations sociales (taux applicable de 21,30% dans le cadre du régime micro-social simplifié qui s’applique à l’auto-entrepreneur) soit mensuellement soit trimestriellement. Votre chiffre d’affaires sera limité à 32100 euros par an. Sachez que l’entrepreneur soumis au régime fiscal de la micro-entreprise ne facture pas de TVA (ce qui peut être gênant si vos clients sont des professionnels ou des entreprises), mais attention, il ne récupère pas non plus la TVA acquittée sur ses propres achats ou investissements.

  2. […] Articles Populaires » » Auto-Entrepreneurs : Attention au salariat déguisé » Auto-entrepreneur : du salariat à la prestation de services » Travailleurs indépendants et Auto-Entrepreneurs : Même combat ? » Bercy assouplit […]



Réagir à cet article

*

Abonnez vous à notre lettre d'information

Une newsletter gratuite pour suivre l'actualité des autoentrepreneurs !

Opt-in form header
Nom :
Email :
Code de sécurité à saisir :
Opt-in form footer


A la une de l'actualité des auto-entrepreneurs:













Lire toutes les actualités...