Auto-Entrepreneurs : Attention au salariat déguisé



Le régime de l’auto-entrepreneur connaît un succès croissant, c’est évident. Mais les entreprises qui ont recours à des auto-entrepreneurs doivent néanmoins faire attention à ne pas abuser de ce nouveau régime et placer les auto-entrepreneurs dans une situation de “salariat déguisé“.

En cas de litige entre l’entreprise et l’auto-entrepreneur mais aussi en cas de contrôle de l’URSSAF, ce sera à l’entreprise (le donneur d’ordre) de prouver qu’il n’y a pas “salariat déguisé“.

En effet, si l’auto-entrepreneur est placé, dans les faits, dans la même situation qu’un salarié, il peut solliciter la requalification de son contrat le liant à l’entreprise en contrat de travail et l’URSSAF sera en droit de redemander la régularisation des cotisations à hauteur du régime salarié.

Ce sera le cas par exemple si :

  • l’auto-entrepreneur est sous la responsabilité d’un seul employeur,

Mais aussi si :

  • il utilise les locaux et le matériel mis à disposition par ce dernier (machine, véhicule, etc),
  • il respecte des horaires imposés par l’entreprise ou des tournées (cas du transport),
  • il suit les règles imposées dans l’entreprise,
  • il applique des tarifs définis par l’employeur,

Devant le vide juridique, la jurisprudence récente a caractérisé le lien de subordination par l’exécution d’un travail sous l’autorité d’un employeur qui a pouvoir de donner des ordres et des directives, d’en contrôler l’exécution et de sanctionner les manquements de son subordonné.

Les conséquences financières peuvent se révéler très lourdes pour l’entreprise, qui risque notamment de se voir reprocher de recourir au travail dissimulé.

Auto-entrepreneurs concernés par cet état de fait qui est tout simplement un abus de l’application du régime de l’auto-entrepreneur, je ne peux que vous conseillez avant d’entreprendre une action auprès des Prudhommes d’en parler avec votre client/employeur afin que celui-ci mesure bien les conséquences d’une telle situation.

Dans une interview récente accordée par Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat aux PME a indiqué que “Pour éviter des abus, les services de contrôle (URSSAF, inspection du travail) sont extrêmement vigilants et le seront plus encore à l’avenir : ils n’hésiteront pas à requalifier en contrats de travail des prestations de service d’auto-entrepreneur qui correspondraient en fait à une activité salariale.”

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks




57 Comments
  1. combien d’heures par an durerait votre mission en tant que prestataire de service barman + communication?
    à Combien de bars offririez vous vos prestations?
    Est ce vraiment de la prestation de service ?

  2. Bonjour,

    Je souhaite créer mon entreprise de cours de cuisine à domicile et ajouter une prestation de service de remplacement de cuisinier en complément. C’est un statut qui est choisi. Est-ce que cela est légal? Est-ce que mon client, à savoir le restaurant pour lequel je travaillerais en tant que cuisinier freelance, risque d’avoir des ennuis, ce qui n’est absolument pas ce que je souhaite?

    D’avance, merci pour votre aide

  3. Comment lire les anciens commentaires?

  4. Toujours d’actualité en septembre 2012 et largement soutenu par Pôle-Emploi !

  5. Et oui ça existe et je viens d’en faire la triste expérience. A 60 ans du jour au lendemain, on refuse de me payer mes factures et on me dit que c’est fini.
    Je viens de créer un Blog pour arréter ce scandale et faire comprendre aux requins que l’esclavage a été aboli au 19éme siècle.
    Venez tous y raconter votre histoire et nous aloons nous entourer de spécialistes.



Réagir à cet article
*

Abonnez vous à notre lettre d'information

Une newsletter gratuite pour suivre l'actualité des autoentrepreneurs !

Pour être tenu informé de l'actualité du site et des dernières informations sur le statut de l'auto-entrepreneur, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du site :
Nom :
Email :
Code de sécurité à saisir :


A la une de l'actualité des auto-entrepreneurs:













Lire toutes les actualités...