Autoentrepreneurs: ils defendent leur statut face au gouvernement



Sylvia Pinel, le ministre déléguée à l’artisanat et au commerce a annoncé avoir demander un audit sur le régime des auto-entrepreneurs. Des conclusions seront rendues en début d’année mais d’ores et déjà les auto entrepreneurs montent au créneau, craignant que cet audit sur commande ne soit très défavorable à la survie de leur statut, le gouvernement ayant déjà fait preuve d’aggresivité quand à si ce n’est la disparition tout de moins la transformation du statut.

Toutefois on sait déjà grâce à une étude Opinion Way pour l’Union des Auto-Entrepreneurs (UAE) et la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires, quelques caractéristiques des auto-entrepreneurs français.

Tout d’abord, le statut séduit les profils senior. L’auto-entrepreneur moyen est agé de 48 ans… Mais près de 45% d’entre eux ont entre 40 et 60 ans, 14% – de 30 ans et 25% ont plus 60 ans. A noter également que 39% des personnes interrogées ont une qualification de cadre. C’est en Ile de France (26%) et en région PACA (29%) que se concentrent les créations… Avec un composante primoridiale à 36% dans les services aux auto-entreprises, 25% dans les services aux particuliers et 21% dans le commerce.

Même si le revenu n’est jamais très élevé, plus de 50% des autoentrepreneurs affirment pour leur part avoir besoin pour du revenu généré par leur activité d’auto-entreprise. Et 19% déclarent même que ce revenu constitue plus de la moitié de leurs ressources financières… et même pour 24% des retraités-auto-entrepreneurs. Il faut également envisager le mécanisme sous l’angle social car si 90% des interrogés sont satisfaits par le régime, le même pourcentage avoue être demandeur d’emploi.

Vis à vis de la volonté affichée du gouvernement de réduire le champs des catégories professionnelles, 62% des autoentrepreneurs sont contre; idem pour la limitation dans la durée (75%). Enfin, le statut d’auto-entrepreneur est souvent vécu comme un tremplin: 35% des auto-entrepreneurs envisagent d’évoluer vers un statut classique d’entrepreneur et parmi ceux qui ont déjà fait le saut, 21% envisagent de créer au moins un emploi en 2013. De toute temps, les TPE ont constitué le tissu économique français, le statut d’auto-entrepreneur semble aujourd’hui être l’outil idéal pour régénérer ce tissu économique dans l’hexagone…

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks






Réagir à cet article

*

Abonnez vous à notre lettre d'information

Une newsletter gratuite pour suivre l'actualité des autoentrepreneurs !

Opt-in form header
Nom :
Email :
Code de sécurité à saisir :
Opt-in form footer


A la une de l'actualité des auto-entrepreneurs:













Lire toutes les actualités...